Skip to content
Logo du Ministère de la santé et des solidarités sociale en Grèce

Situation concernant le Coronavirus (COVID-19) et les voyages en Grèce

La situation actuelle de l’infection DE coronavirus en Grèce

Vous trouverez sur cette page mise à jour quotidiennement (vous pouvez vous inscrire pour être prévenu des changements importants) un point sur la situation de l’épidémie (le nombre de cas déclarés de COVID-19 et les régions touchées) ainsi que les mesures prises par le gouvernement grec pour tenter de limiter la propagation.Si vous avez déjà organisé votre séjour pour la Grèce ou les îles grecques, vous trouverez également des conseils pour votre voyage et des informations sur les possibilités offertes par les compagnies aériennes pour changer les dates ou annuler vos billets d’avion.

Michaël, l’un des abonnés de Hellenica a pris l’avion samedi 2 mai pour Athènes. Il partage avec nous son expérience ici

La Grèce a pris très tôt la mesure de la menace. Dès février interdiction de rassemblement malgré les protestations d’évêques orthodoxes inconscients, confinement total depuis le 23 mars, répression sévères en cas d’infraction. Résultat, malgré un système de santé public très affaibli et le drame des réfugiés parqués dans les îles de la mer égée dans des conditions déplorables, le nombre de victimes reste limité en Grèce

Le chiffres sur l’épidémie de Coronavirus en Grèce

Aujourd’hui dimanche 31 mai, 2 915 cas de COVID-19 avérés ont été officiellement confirmés en Grèce.  175 décès sont à déplorer pour le moment. Si l’épidémie reste plus faible que celle constatée en France, en Italie ou en Espagne le gouvernement a pris des mesures drastiques pour essayer de limiter la contagion alors que les infrastructures hospitalières du pays sont limitées suite à la crise économique qui a touchée le pays. Le déconfinement a débuté le 4 mai.

Les zones les plus exposées au Coronavirus en Grèce et dans les îles

A date les zones les plus touchées sont: Athènes et la région de l’Attique (inclus Le Pirée), la région de Kastoria ou deux villages (Damaskino et Dragasia) ont été confinés jusqu’au 6 avril, la région d’Achaia (nord du Péloponnèse autour de Patras),Thessalonique, la région d’Ileia (Ouest du Péloponnèse), l’île de Zakynthos et à Heraklion en Crète. Un cas a été identifié à Karpathos le 20 mars et 2 cas à Mykonos le 5 avril mais les Cyclades restent pour le moment assez épargnées. En outre deux camps de réfugiés de la région d’Athènes, Ritsona et Malakasa, aux conditions d’hygiène déplorables, ont été mis en quarantaine après le dépistage de plusieurs cas de coronavirus.7

Carte EODY de la propagation du Coronavirus COVID 19 en Grèce au 19 mai 2020 (nombre de cas pour 100 000 habitants)
Situation au 19/05/2020 (nombre de cas pour 100.000 habitants) -
ΕΟΔΥ COVID-19

POURRA-T-ON PARTIR EN GRÈCE OU DANS LES ÎLES GRECQUES CET ÉTÉ ?

Les choses se présentent plutôt bien si vous avez prévu un voyage en juillet et en Aout. C’est plus compliqué en juin.
Le ministre grec du Tourisme Haris Theoharis à indiqué le 21 avril que la saison touristique devrait pouvoir reprendre sur un rythme normal dès le mois de juillet et à minima pour une période de 3 mois. Période qui pourrait même être prolongée jusqu’en octobre et novembre si les développements liés au coronavirus sont positifs.
Le mercredi 20 mai, le gouvernement grec a précisé les prochaine étapes. La saison touristique commencera le 15 juin (un peu en avance sur la calendrier prévu) avec la réouverture des hôtels saisonniers et la reprise des vols réguliers vers l’aéroport d’Athènes.

Les autorités grecques ont confirmé le vendredi 29 mai, qu’elles allaient ouvrir les aéroports d’Athènes et de Thessalonique aux touristes en provenance de 29 pays du monde entier, à partir du 15 juin, date du début de la saison touristique.
Une quinzaine de pays de l’Union européenne (UE) figurent sur cette liste, dont l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse le Danemark, la Finlande, la République tchèque, les pays baltes, Chypre ou Malte, ainsi que les pays balkaniques, voisins de la Grèce. 
La France, la Belgique ne font donc pas partis de ces pays autorisés dès le 15 juin.

Attention, cela ne veux pas dire que les voyageurs français sont interdits de voyage. Si on s’attendait à une simplification des choses et notamment une levée des restrictions et des contrôles, ce n’est pas vraiment le cas. Ce que l’on comprend est que:

  • Les voyageurs arrivant des pays de cette liste ne seront plus soumis à des tests obligatoires à leur arrivée.
  • Les voyageurs français et Belges (et autre pays non listés) restent tenus à contrôle obligatoires et quarantaine de 7 jours. Et cela dépend en fait de l’aéroport d’origine du voyage

Trois phases sont mises en place afin d’assurer la reprise du tourisme cet été en Grèce

Phase 1: jusqu’au 15 juin
Les vols internationaux sont autorisés uniquement vers l’aéroport international d’Athènes. Tous les visiteurs sont soumis à un test à leur arrivée et doivent passer une nuit dans un hôtel désigné dans l’attente de leur résultat. Si le test est négatif, le voyageur devra s’auto-confiner pendant sept jours. Si le test est positif, il sera mis en quarantaine, sous supervision, pendant 14 jours.

Phase 2: du 15 au 30 juin
Les vols internationaux sont autorisés vers les aéroports d’Athènes et de Thessalonique.
C’est la que cela se complique. Il semble que seuls les voyageurs en provenance des aéroports qui figurent sur la liste des aéroports à haut risque de transmission de l’EASA, l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (EASA), soient tenus à des tests obligatoires ainsi qu’aux mesures d’auto-confinement. Cela ne concernerait alors actuellement que les aéroports en Île-de-France (mais tous les aéroports Belges). Les voyageurs des aéroports français hors île de France ne seraient alors pas concernés. Attention cependant de nombreux vols pourraient être annulés. 

Phase 3: à partir du 1 juillet
Les vols internationaux sont autorisés vers tous les aéroports de Grèce. Les visiteurs pourront être soumis à un test d’échantillonnage aléatoire à l’arrivée. A priori, la Grèce devrait continuer à s’appuyer sur la liste de l’EASA pour déterminer les règles d’accès.
 

Par ailleurs, les autorités ont annoncés que:
Les frontières terrestres avec l’Albanie la Macédoine du Nord et la Bulgarie seront de nouveau ouvertes à partir du 15 juin avec des tests aléatoires sur les voyageurs.
Les arrivées par la mer seront autorisées à partir du 1 juillet. Les visiteurs pourront être soumis à un test d’échantillonnage aléatoire à l’arrivée.

Voici les principales étapes de cette levée progressive du confinement

  • Le déconfinement de la population a commencé le 4 mai. Il se fait étapes par étapes afin d’assurer une reprise sûre et rythmée, et a commencé par la levée des restrictions sur les activités non-essentielles (librairies, coiffeurs, fleuristes, magasins d’articles de sport, jardineries…).
  • On peut désormais de nouveau se baigner! L’activité physique est désormais autorisée à l’extérieur et sur les plages (sur les plages privées depuis le 16 mai). Tout cela reste bien sûr très encadré avec des distances de sécurité a respecter.
  • Les grecs peuvent par ailleurs de nouveau se déplacer sans attestation dans leur région de résidence.
  • Depuis le dimanche 17 mai les fidèles peuvent de nouveau assister à des messes dans les églises qui étaient restées closes même pendant la Pâque orthodoxe.
  • Vous l’avez certainement vu à la télévision, depuis le 18 mai, l’Acropole d’Athènes, monument le plus visité de Grèce, est de nouveau ouverte, comme tous les sites archéologiques de plein air du pays et les jardins botaniques 
  • A partir du 25 mai réouverture des activités de  yachting (domestique)
  • Dès le 1 juin : ouverture des campings, et des hôtels ouverts à l’année. Toujours le 1er juin, les terrasses des restaurants et les cafés en plein air pourront ouvrir de nouveau pour essayer de sauver la saison touristique, tandis que les établissements couverts ouvriront probablement dès la mi-juin.
  • Le 15 juin  ouverture du reste des hébergements saisonniers (initialement prévu le 1er juillet) et réouverture des musées à condition que la pandémie poursuive son recul.
  • Le 15 juin toujours: reprises des vols internationaux vers l’aéroport d’Athènes (Eleftherios Vénizélos) pour les pays avec de bonnes conditions épidémiologiques
  • Le 1 juillet : ouverture des vols vers les autres aéroports du pays
  • 15 juillet : suppression progressive des exceptions restantes

Soyez avertis de l'évolution du dé-confinement en Grèce

Qu’en est il des traversée en ferry pour les îles? 

Là aussi le gouvernement a annoncé un plan de levée des restriction en plusieurs phases.
  • Si depuis le 10 mai, il est déjà possible d’embarquer pour la Crète et Evia, c’est le 25 mai que toutes les îles seront accessibles
    Cela s’accompagnera bien sûr de mesures de protections accrues. La température des passagers sera contrôlée à l’embarquement et chacun devra remplir un questionnaires afin de monter à bord.
  • Ces questionnaires peuvent être obtenus auprès des agences de voyages ou des compagnies maritimes elles-mêmes avant l’embarquement. Ils peuvent être téléchargés sur le site officiel du ministère des transports maritimes www.ynanp.gr.
  • Tous passager qui présente des symptômes ou a été exposé à un patient COVID-19 au cours des 14 derniers jours, ne sera pas autorisé à embarquer.
  • Ces mêmes procédures concernent également les traversées entre l’Italie et la Grèce.
Les ferries et les navires voyageront avec 50% de leur capacité passagers. Un siège sur deux sera donc condamné.
Le port du masque est obligatoire tant pour l’équipage que pour les passagers.
La montée et la descente du navire se feront en gardant la distance de sécurité. Il faudra donc être patient pour les embarquement et les horaires seront très certainement chamboulés.

Les mesures préventives mises en place sur le territoire

Les premiers cas de Coronavirus (COVID-19) ont été détectés en Grèce le 26 février 2020. Ces premiers cas concernaient des habitants de la ville de Kastoria, spécialisée dans le commerce des fourrures, qui s’étaient rendus à un salon de la fourrure à Milan. Un deuxième foyer est né après le retour de touristes en pèlerinage en Terre sainte.

Le ministère de la Santé grec a annoncé dès le 9 mars plusieurs mesures préventives pour l’ensemble du territoire hellénique.
Le pays a donc agit rapidement (en comparaison à d’autres pays) prenant toute la mesure du risque et tentant de limiter la propagation du COVID-19.

  • Le confinement est général a été instauré du 23 mars au 4 mai et les déplacements limités aux indispensables (médecin / pharmacie, courses alimentaires…).
  • Les vols internationaux depuis ou à destination de la Grèce de la compagnie Aegean Airlines ont été suspendus à partir du 22 mars. Air France continue d’assurer quelques vols
  • Tous les hôtels (à l’exception d’un hôtel par région, 3 à Athènes et 3 à Thessalonique) ont été fermés et ce jusque début mai.
  • Tous les étrangers entrant sur le territoire grec sont soumis à 14 jours d’auto-confinement quelques soit leur nationalité. Des tests au Covid-19 sont effectués systématiquement à l’arrivée des vols provenant de France avec obligation d’indiquer sa résidence de quatorzaine.
  • Interdiction de l’amarrage dans les ports grecs des paquebots de croisières et bateaux de type « one day-cruise ».
  • le 14 mars, annonce de la fermetures des plages organisées et des stations de ski
  • Le 13 mars: fermetures des cafés, bars, restaurants, tavernes (à l’exception à l’exception de la restauration à emporter) ainsi que des centres commerciaux, des bibliothèques. Restent ouvert les supermarchés, les boulangeries, et bien sur les pharmacies.
  • Le 12 mars: fermetures des musées et des sites archéologiques

Les mesures concernant les voyageurs

Des tests au Covid-19 sont effectués systématiquement à l’arrivée des vols des destinations touchées par le virus, dont la France. Le voyageur doit déclarer sa résidence principale ou temporaire de quatorzaine, et, en cas de test positif, il peut-être amené – sur décision des autorités sanitaires – à passer sa période de quatorzaine dans une résidence désignée par les dites autorités.

Les vols pour la Grèce et les îles, report et annulation

Quasiment toutes les compagnies aériennes ont pris des mesures commerciales et sanitaires exceptionnelles pour gérer la crise du Coronavirus. En outre toutes les colmpagnies qui volent encore ont amplifié les procédures de nettoyage des avions entre tous ses vols, dans toutes les aéroports de Grèce et à l’étranger.

Aegean Airlines

Tous les vols internationaux sont suspendus entre le 26 mars et le 30 avril (à l’exception de quelques vols sur Bruxelles afin de maintenir le lien avec l’UE).
Si vous aviez déjà un billet pour un vol jusqu’au 31/05/2020 vous pouvez le modifier gratuitement en ligne pour une date jusqu’au 27/03/2021. Il est également possible de demander un avoir valable 18 mois. Plus d’informations sur le site d’Aegean Airlines

Air France

90% des vols sont annulés jusque fin mai. La compagnie autorise le report sans frais et sur l’ensemble du réseau pour tout voyage réservé avant le 31 mars 2020. Ce report peut se faire jusqu’au 30/11/2020 pour un voyage jusqu’au 30/11/2020. Plus d’informations sur le site d’Air France.

Transavia

Tous les vols sont annulés jusqu’au 3 mai 2020. Les voyageurs recevront un avoir valable un an et utilisable jusqu’au 31/10/2021. Au delà vous pourrez demander le remboursement. Plus d’information sur le site de Transavia

Easyjet

Tous les vols sont annulés jusque nouvel ordre. Les voyageurs peuvent demander un avoir valable 12 mois à partir de la date d’émission directement sur le site de la compagnie ou par téléphone (mais le service est débordé). Plus d’informations sur le site d’EasyJet

Annulation de vos billets pour de ferry pour les îles

La plupart des compagnies de ferry grecques proposent un remboursement complet de vos billets de ferry jusqu’à 18 jours avant votre voyage. Si vous avez réservé votre billets sur Ferryhopper, vous pouvez accéder à l’ensemble des condition d’annulation en ligne sur l’onglet Mon Compte. Plus d’informations sur le site de Ferryhopper.

Les précautions à prendre si vous voyagez en Grèce

Les précautions sont les même qu’en France. Il est recommandé de se laver les mains régulièrement et avec de l’eau savonneuse ou des solutions hydro-alcooliques. Evitez de toucher votre nez, votre bouche, vos yeux.

Si vous êtes inquiets à l’idée de prendre les transports en communs, le bus ou le métro, il peut être rassurant de prendre un taxi ou un chauffeur privé pour votre transfert depuis l’aéroport ou pour votre trajet jusqu’au port du Pirée.

Notre partenaire Welcome PickUps, a mis en place des règles de prévention pour assurer que tous les véhicules disposent de gel hydro-alcoolique et que les chauffeurs prennent un soin particulier à nettoyer régulièrement les surfaces du véhicule après chaque trajet. Cela ne coute pas plus cher qu’un taxi et vous pouvez réserver votre trajet à l’avance. 

Informations utiles et complémentaires

Fil d'informations Twitter