Skip to content

Antiparos, un havre de paix chic à taille humaine

Antiparos, en grec Αντίπαρος, est la petite soeur de Paros. C’est une des plus petite îles des Cyclades séparée de sa grande soeur par un chenal large de 500 à 1000m. Disons le tout de suite Antiparos n’est plus le petit paradis alternatif qu’il a été. Le tourisme s’est ici aussi rapidement développé et l’ambiance est devenue un peu plus mainstream. Mais Antiparos a malgré tout conservé sa personnalité et une atmosphère particulière,  une certaines nonchalance et une ambiance plus détendue et décontractée qu’à Paros.

Le meilleur d’Antiparos

Antiparos a beaucoup à offrir malgré sa petite taille. De très belles plages et de spectaculaires eaux turquoises, un joli village cycladique et un arrière pays qui invite à l’exploration.
L’île est grossièrement divisée en 2 parties. Au nord une région douce et hospitalière autour de la Chora et du port. 
Au centre et au sud des paysage et une nature plus dure et minérale.
 

Le nord et le village d’Antiparos

Principal village et port de l’île, la chora d’Antiparos, située sur la côté nord-est face au port de Punta à Paros, est un beau village typiquement cycladique.  Le village s’est développé autour du Kastro, le village fortifié vénitien construit vers 1440 pour abriter et protéger les habitants des fréquents raids de pirates. Il est constitué de 14 petites maisons qui protègent au centre 3 petites églises.
Prenez le temps de flâner et vous perdre sans les petites ruelles fleuries de bougainvilliers du village qui sillonnent entre les maisons blanchies à la chaux aux portes et aux fenêtres bleues.  Un vrai village carte postale. Si vous restez quelques jours, essayez d’aller voir un film au cinéma en plein air Oliaros près du Kastro.
Egalement sur la côte nord, à moins d’un kilomètre du village, le camping municipal d’Antiparos est légendaire, tout comme la discothèque La Luna qui le jouxte. Avec sa plage de sable et ses eaux magnifiques, c’est encore un endroit idéal pour les jeunes qui viennent passer ici l’été. Quelques images dans le film Suntan d’Argyris Papadimitropoulos, tourné en partie dans le camping en donnent un aperçu amusant.

La région sud et l’îlot de Despotiko

S’il n’y a rien de particulier au sud, il faut prendre le temps de grimper jusqu’au sommet d’Antiparos  (301m) ou se dresse la jolie chapelle du Prophète Elias construite en 1937. En raison de l’emplacement, les habitants l’appellent généralement le panorama d’Antiparos! Si le temps est clair (et malgré les trop nombreuses antennes plantées au sommet) on aperçoit de nombreuses îles voisines. Paros bien sur mais aussi Sifnos et parfois même Serifos. La route est étroite et caillouteuse et on peut atteindre le sommet à pied ou en voiture particulière et ce très prudemment. Vous pourrez redescendre vers le sud vers Agios Georgios à pied (4km). Agios Giorgos n’a que peu d’interet sinon que le hameau abrite des très bonnes taverne et un petit port qui assure la traversée vers Despotikio. Au sud d’Antiparos, l’îlot de Despotiko, désert et inhabité [vue 360°] est une ballade incontournable. On y va pour la journée avec le bateau du captain Sargos au départ d’Agios Giorgos. L’ilot présente un grand intéret archéologique et la présence de tessons portant le nom ΑΠΟΛΛ indiquerait que les vestiges de bâtiments découverts et dont il reste des traces faisaient partie d’un sanctuaire dédié à Apollon. On a également découvert ici de petites figurines en argile peinte, des objets votifs d’origine égéenne orientale, rhodienne, chypriote et égyptienne ainsi que des sceaux en pierres semi-précieuses, des ornements en bronze et en ivoire, des armes en métal qui sont en partie visibles au musée archéologique de Paros. Despotiko est bordées de quelques très jolies plage et notamment la maginifique plage aux eaux turquoises de Livadi au sud de l’île.

Les plages d’Antiparos

L’ile compte plusieurs magnifiques plages. En partant vers le sud à la sortie de la chora, les deux plages de sable de Psaraliki avec leurs tamaris pour l’ombre sont organisée mais restent bien plus agréables que Sifniïko de l’autre côté vers le camping. Les villas se développent le long de la route qui coure vers le sud mais cela reste encore maitrisé. On arrive à Glyfa, une autre bonne plage mais il faut continuer jusque Soros l’une des plus belles plages de l’île à mon avis. Plus bas la déserte Agios Sostis de sable blanc et ses beaux fonds marins. Enfin Faneromeni [vue 360°], tout au sud,, plus difficile d’accès et surplombée par la chapelle de la Panagia Faneromeni [vue 360°] fêtée le 7 septembre (des bateaux assurent alors le trajet depuis le port d’Antiparos) est protégée et abritée.
En continuant vers l’ouest on arrive à Agios Giorgos, un petit hameau d’ou part le bateau pour Despotiko. Quelques plages bordées de dunes de sables et au large sur l’îlot de de Tsimindiri, de petites grottes et plages cachées accessibles uniquement par la mer (sont l’Eptihafio). 
En remontant vers le nord, les 2 plages de Monastiria [vue 360°] sont abritées avec des eaux limpides idéales pour le snorkeling. Elles comptent également parmi nos préférées. 
Enfin tout au nord, jouxtant le camping, la plage de Theologos (autrement appelé la plage du camping) est une très jolie plage animée avec une partie nudiste.

Comment se déplacer à Antiparos ?

Il n’est pas indispensable de louer une voiture à Antiparos surtout si vous vous installez dans la chora (interdite aux voitures). L’ile est petite et on circule facilement en bus. Cela contribue à l’ambiance « zen » de l’ile et facilite les rencontres. On se sent rapidement comme en famille alors que l’on reconnait rapidement le soir au café traditionnel Elia kafenes dans le centre, les personnes croisées le matin sur la plage de Soros ou à Agios Georgios. Il est également possible de louer un vélo pour découvrir l’ile à votre rythme.

La grande grotte d’Antiparos

Au centre de l’île, sur la colline d’Agios Ioannis, se trouve la célèbre grotte d’Antiparos, connue depuis l’Antiquité et intimement liée à l’histoire de l’île. À l’intérieur, on a trouvé des vases anciens avec le noms des généraux macédoniens survivants qui se sont enfuis et réfugiés ici après avoir comploté contre Alexandre le Grand.
La grotte, principale destinations des croisiéristes avec le Kastro, est également connue parce que  le marquis de Nointel, ambassadeur de Louis XIV à Constantinople, y célébra la messe de Noël en 1673 entouré d’un cortège de cinq cents personnes. Un petit ouvrage raconte l’évènement. Si la lumière electrique et les marches en ciment ont un peu diminué son mystère et sa grandeur, la grotte reste impressionnante [vue 360°] pour les stalactites et de stalagmites dont une énorme stalagmite de 8 mètres de haut et vieille de 45 millions d’années, qui serait la plus ancienne d’Europe, mais aussi pour les graffitis historiques sculptés au fil des siècles.

Si vous vous rendez en bus à la grotte, attention aux horaires. Le point départ est à droite du port à côté d’une grande statue d’un Kouros. Billets dans le bus avec le conseil de prendre aller-retour pour être sûr d’avoir de la place au retour. Seulement 2 bus par jour, à 11h et 14h, avec des retours à 12h et 16h. Donc pour ne pas courir dans la grotte, faites un aller à 11h et un retour à 16h (la grotte ferme à 16h). Prévoir une petite laine pour la visite.

ANTIPAROS
  • Plages et activités sportives - 9/10
    9/10
  • Patrimoine historique et culturel - 7/10
    7/10
  • Villages et arrière pays - 6/10
    6/10
  • Authenticité - 7/10
    7/10
7.3/10
Envoi
L'avis des visiteurs du site
6.9/10 (90 votes)

Superficie: 35,1 km²  (57 km de littoral)
Longueur: 11 km, largeur: 4,5 km
Point culminant: Mont Profitis Ilias (301 m)
Environ 1037 habitants (2011)
Un port principal: Antiparos (ANP)
Aéroport le plus proche :Paros Airport (PAS)

  • 7-8 Mai – Agios Ioannis Spiliotis dans la chapelle qui jouxte la grande Cave.
  • 24-25 juin – Ai Yiannis Prodromos autour du port
  • 1 juillet – Agii Anargyri
  • 15 – 17 juillet – Agia Marina dans la Chora
  • 25 juillet – Agia Paraskevi dans l’église éponyme
  • 6 Août – Sotiros
  • 15 Août – Panagia
  • 7-8 Septembre – Panagia Faneromeni à la chapelle éponyme sur le Cape Petalida
  • 6 December – Agios Nikolaos

Vos photos d'ANTIPAROS #HELLENICA

Comment aller à Antiparos ?

Pas d’aéroport à Antiparos. Et pas de liaisons directes depuis Athènes en ferry. Il faut en fait passer par Paros puis traverser. Paros et Antiparos sont reliées par ferry-boat de nombreuses fois chaque jour, à intervalles très réguliers. Mais cela reste ainsi simple et rapide alors que Paros est l’un des principaux carrefours maritime des Cyclades (et dispose par ailleurs d’un petit aéroport).
Parikia, les bateaux sont juste à côté du moulin au port. Ce sont de petits bateaux, seulement pour voyageurs, et si le vent secoue trop le bras de mer séparant les 2 iles, les traversées peuvent être suspendues. Les horaires des bus sur le site de Ktel Paros.
Les traversées avec la voiture se font depuis Punda (mois de 10 minutes de traversée).
 
Les durées indiquées sont les plus courtes sur chaque trajet (source gtp.gr). Par ailleurs, certaines lignes peuvent ne pas être assurées hors saison.

Ce qu’il ne faut pas rater à Antiparos

  • Le cinéma en plein air Oliaros dans la Chora pour un film à la belle étoile
  • Profitez du coucher de soleil d’Antiparos depuis le Sifneiko Café dans la chora ou pour les plus courageux depuis la chapelle du Prophete Elias au sommet d’Antiparos (301m)
  • Si vous avez des enfants (ou si aimez la glace) ne manquez pas de goûter la glace artisanale de Vicky’s dans le Kastro.
  • Le soir si l’on veux diner rapidement, c’est chez le tout petit Oikogeneiakon que l’on trouve les meilleurs  souvlaki d’Antiparos.
  • A Agios Girogos, c’est à la taverne du Captain Pipino que l’on déguste de délicieux poissons tout justes péchées.
  • Faites une excursion sur l’îlot de Despotiko pour ses plages vierges
  • La gastronomie et les spécialités typiques d’Antiparos. Les octopus sont l’une des spécialités d’Antiparos (bien que je doute qu’il en reste des sauvages sur les côtes). On les mange sous toutes les formes. Grillés au bbq, au vinaigre ou en sauce avec des pommes de terre ou du riz.  On aime aussi les escargos, les Saliaki, que l’on mage en mezze ou en plat servis avec du riz et à la sauce. L’autre spécialité ce sont les lapin que l’on chasse dès la fin Aout sur l’île.

La carte d'Antiparos

D'une île à l'autre
vous pourriez poursuivre votre voyage sur l'une de ces îles