Andros, l’ile verte et artistique des Cyclades

Andros est la seconde plus grande (après Naxos) et l’ile la plus au nord des Cyclades à seulement 2 heures de ferry d’Athènes (port de Rafina).  C’est l’une des plus verdoyantes et des plus fertiles et vous y trouverez de nombreuses sources et petits torrents qui sillonnent à travers les vignes – le vin d’Andros est réputé depuis l’Antiquité – et les arbres fruitiers. C’est ici le paradis des randonneurs (particulièrement au printemps) qui trouveront un large réseau de sentiers qui parcourent l’ile. Parmi toutes les iles grecques, Andros est par ailleurs l’une de celles qui présente le plus riche patrimoine artistique et culturel.  Forte d’une longue tradition maritime, elle abrite de nombreux musées et fondations d’art créés par des armateurs grecs qui restent omniprésents sur l’ile (et nourrissent la réputation un peu snob d’Andros).

Le meilleur d’Andros

Andros se divise en trois petites régions distinctes: A l’est, la Chora, la capitale maritime et architecturale de l’ile; à l’ouest, la région de Batsi, un village plus touristique relié par une très belle route à Paléopolis, capitale antique; Enfin le sud et la région de Korthi, une jolie et luxurieuse vallée qui abrite de charmants villages.
L’architecture d’Andros vous surprendra peut être puisque contrairement aux iles plus au sud de l’archipel, vous trouverez ici de grandes maisons néoclassiques aux toits couverts de tuiles et quelques lointains héritage de la période vénitienne tels que ces pigeonniers (que l’on retrouve à Tinos) ou ces murets en pierre sèche qui courent sur les collines.

La Chora et ses environs

La Chora d’Andros s’étire sur une péninsule en bordure d’une large baie à l’est de l’ile. C’est une ville élégante pavée de marbre et de schiste avec de belles demeures néoclassiques et de jolies places avec leurs fontaines ornées qui rappellent la longue tradition navale de l’ile. De jolies plages entourent la ville (notamment Achla au nord, probblement l’une des plus belles plages de Cyclades) mais sont exposées au Meltemi en été (raison pour laquelle le port est désormais à Gavrio). En s’éloignant de la côte, vous trouverez plusieurs villages plein de charmes. Au nord, Apikia, ou se trouve la source de la marque d’eau minérale Sariza, et surtout Stenies un authentique et préservé village typique de l’ile. Plus à l’ouest le village médiéval de Mesaria ainsi que le très luxuriant village de Livadia méritent également une visite.

Le Monastère de Panachrantos

A deux heures de randonnées de la Chora, au coeur d’une oasis de verdure et de sérénité ce monastère fondé vers 960 est l’un des plus beau et le plus agréable de l’ile. Occupé aujourd’hui par un seul moine, le catholicon est magnifiquement décoré d’icônes byzantines ainsi que de carreaux en céramiques d’Iznik.

La capitale de l’ile abritent de nombreux musées. Le musée archéologique, près de la place Kairi, est bien aménagé et présente une collection d’antiquités intéressante dont le fameux Hermes d’Andros datant du 4ieme siècle.
Toujours dans la Chora, la fondation de Petros & Marika Kydonieos propose une collection de peintres grecs et organise surtout chaque été autour de l’évènement Ploes des ateliers et rencontres autour des arts visuels, de la musique, du théâtre ou de la danse.

Michalis Tombros, Yannis Gaitis,Yannis Moralis, Takis, Alekos Fassianos, George Zogolopoulos...

Derrière le musée archéologique, la fondation Goulandhris pour l’art contemporain, présente au sein d’une belle maison une collection permanente d’œuvres d’artistes grecs et d’artistes internationaux ainsi que des expositions temporaires.

Le site du musée

Batsi, la principale station balnéaire

A quelques kilomètres au sud de Gavrio, Batsi est le principal centre touristique de l’ile (certains diront un peu trop touristique). Le village est constitué de maisons blanches aux toits en tuile qui s’étagent au dessus d’un petit port de pêche et un bord de mer joliment aménagé. Au nord la côte déroule certaines des plus belles plages de l’ile: Agios Petros bordée de beach bars, Chrissi Ammos longue plage de sable familiale; Kypri ou encore Agios Kyprianos. Au sud, une très jolie route côtière vous emmène à Paléopolis, site d’une ancienne acropole habitée à l’époque néolithique avec son musée archéologique et une vue magnifique sur la mer Egée.
Gavrio, le port d’arrivé des ferrys, est une petite ville bordée de quelques jolies plages mais bien trop touristique et bondée l’été et par laquelle on ne fera que passer.

Au sud, les villages de Paleokastro et Korthi

En route pour le sud depuis la Chora, vous traversez la spectaculaire vallée de la dipotamata qui se jette dans la baie de Sineti. Un peu plus loin, Paleokastro,  un château vénitien en ruine est perché sur une crête rocheuse impressionnante et qui offre une vue imprenable sur la baie de Korthi.
Isolée du reste de l’ile et au coeur d’une luxuriante vallée, Korthi est une jolie petite ville sur une grande baie réputée pour la voile et qui abrite des compétitions de windsurf. Encore relativement préservée même si la ville développe son potentiel touristique ces dernières années, Korthy est entouré de belles plages dont Grias Pidima et son fameux monolithe de 15 mètres planté dans la mer ou plus au sud la plage Agios Ioannis (Kremmydes).

Le top des choses à faire à Andros.

Quelques chiffres sur Andros

Superficie: 374 km² (177 km de littoral)
Longueur: 77km , largeur: 14km
Point culminant: Mont Kouvara, 995m
Population: environ 9,500 habitants
Un port: Gavrio (GAV)
Aéroports les plus proches: Mykonos (JMK), Syros (JSY)

Les fêtes importantes à Andros
  • Lundi de Pâques – Monastère de Panagia Tromarchiani (Korthi)
  • 17 juillet – Fête d’Agia Marina, (Apikia)
  • 27 juillet – Agios Panteleimonas (Μonastère de Panachrantou)
  • 15 Août – Assomption de Marie (Korthi)
  • 27 Août – Agios Fanourios (Korthi)
  • 14 novembre – Agios Filippos (Batsi)
  • 6 Décembre – Monastère d’Agios Nikolaos (Chora)

La carte d’Andros

Les transports pour Andros

Andros est facilement accessible depuis le port de Rafina à Athènes (1h55) avec des liaisons quotidiennes mais offre peu de connections directes avec les iles aux alentours. Ainsi Andros est uniquement accessible depuis Mykonos (2h15), Naxos (4h05), Syros (2h55) et Tinos (1h30). Organisez vous en conséquence si vous prévoyez un parcours d’ile en ile, et voulez inclure Andros dans votre voyage.
Les durées indiquées sont les plus courtes sur chaque trajet (source gtp.gr). Par ailleurs, certaines lignes peuvent ne pas être assurées hors saison.

D’une ile à l’autre
Mykonos, Grèce - Little Venice

Mykonos

La star jet set et trépidante des iles grecques

Tinos dans les cyclades, Grèce

Tinos

Une ile de beauté et d’espérance au charme authentique

Ikaria

Ikaria

L’ile où prendre le temps de vivre prend tout son sens