Skip to content

Patmos, la très chic et très atmosphérique île de la révélation

Patmos, en grec Πάτμος, est sans conteste l’une des plus belles des îles du Dodécanèse et l’une de nos îles coups de coeur. Il règne sur l’île une atmosphère un peu mystique qui vous enveloppe dès votre arrivée. C’est peut être du à la forte présence de l’église qui possédait toute l’île jusqu’au 18ième siècle et dont l’influence reste forte. Le Monastère de Saint Jean, la Grotte Sacrée de l’Apocalypse et la Chora font partis des monuments classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.  Mais Patmos est beaucoup plus qu’un lieu de pèlerinage. C’est une île aux plages magnifiques qui attire des habitués venus de quatre coins du monde pour son ambiance chic et cosmopolite. Une île lointaine et difficile d’accès qui la protège encore du tourisme de masse.

Le meilleur de Patmos, la jérusalemn de la mer égée

Patmos n’est pas très grande. Au centre la Chora qui domine Skala le port de l’île. Au sud la station balnéaire de Grikos puis des plages dans une zone quasi désertique. Au nord, Kampos et une région plus facile d’accès que le sud. Les croisiéristes venus pour la journée restent concentrés au centre pour voir le monastère et la grotte de l’Apocalypse et si vous êtes motorisés vous trouverez toujours un coin tranquille pour la journée même en plein été. Si les bus permettent de circuler et d’atteindre les principaux lieux, il est préférable de louer un scooter voir une voiture si vous êtes en famille.

Au centre de l’île, la Chora qui domine le port de Skala

C’est en 1088, qu’est construit, non loin de la grotte, l’imposant Monastère de Saint-Jean-le-Théologien à l’emplacement d’un ancien temple d’Artémis en haut d’une colline qui domine l’île [vue 360°]. Une demi siècle plus tard et alors que l’île est souvent sujette à des attaques de pirates, les habitants de l’île sont autorisés à s’installer autour du murs d’enceinte et la Chora se développe.
C’est aujourd’hui un merveilleux village avec un entrelac de ruelles pavées qui sillonnent entre de petites églises (51 au total) et d’anciennes maisons d’armateurs du 17ième et 18ième siècles. Une fois passé les lourdes portes en bois vous découvrirez des intérieurs magnifiquement décorés, des plafonds peints, les meubles sculptés, des terrasses aux magnifiques dallages qui dominent l’île et qui bruissent de bruits de cocktails le soir venu. C’est aussi le soit que tout le monde se retrouve, très bobo chic, sur la Platia Lotza (place de la Mairie) ou la place d’Agias Levias.
Autour de la Hora de nombreuses églises et monastères «mineurs»  sont ornés de belles icônes et des exemples de sculpture sur bois locale (si les lieux sont fermés pour empècher les vols, demandez autour, les gardiens ne sont généralement pas loin). Ne manquez pas alors de visiter les couvents de Zoodhohou Pigi et de Moni Evangelismou.

En suivant le chemin pavé historique, la route d’Aportianos, à 4km de la Chora (40 min de marche), on arrive à Skala, le plus gros village et le port de Patmos qui s’est développé au début du 19ième et qui a un petit charme italien. C’est ici que se trouve la plupart des infrastructures hôtelières et touristiques de l’île. C’est plus familiale et meilleur marché  pour se loger que la Chora mais un peu moins mystique. L’avantage est évidement d’être proche de la mer. C’est également de Skala que partent les excursions vers les îlots habités d’Arki et de Marathi. Si vous voulez échapper à la foule du port, ou le soir pour profitez d’un magnifique coucher de soleil, traversez vers l’ouest jusque la baie de Choklakas.

A mi chemin entre la Chora et Skala, la grotte de l’Apocalypse [visite sur le Google Art Projet] est bien sûr incontournable. C’est le lieu ou l’apôtre Jean aurait rédigé l’Apocalypse. Jouxtant la grotte, le monastère dégage malgré la foule que vous éviterez en essayant d’être la entre deux arrivées du bus (horaires).

Grikos et la plage de Psili Ammos au sud de Patmos

Au sud-Est de la Chora, Grikos, un ancien et pittoresque village de pêcheurs est devenu au fil des ans la seconde station balnéaire de l’île après Skala. La belle baie est protégée mais le sable et la plage pas très agréable [vue 360°]. Il faut aller vers tout au bout passé la taverne Ktima Petra (recommandée) et la pointe formée par le gros rocher Kalikatsou vers la plage de Petra en face de l’îlot de Tragonisi. La plage est de petits galets mais calme [vue 360°] et l’eau magnifiquement translucide. Une partie de la plage est occupée par des nudistes. En continuant on atteint l’isthme de Diakofti avec son chantier naval et la plage éponyme sans grand intérêt [vue 360°].
Le bout sud de l’île ensuite est désert et il faut emprunter des sentiers de terre [vue 360°] pour rejoindre Psili Ammos, la plus belle plage de sable de l’île avec ses tamaris [vue 360°]. La moitié sud de la plage est la aussi naturiste. La plage est également accessible, et c’est moins fatiguant, en bateau taxi depuis Skala vers 10h le matin (retour vers 16 et 17h en saison.

Les petites îles de Arki et Marathi

A 10 miles du port de Skala, il faut compter entre 20 min et 1h50 de traversée en fonction de la taille de l’embarcation, les deux petites îles d’Arki et Marathi sont des joyaux qu’il faut absolument visiter si vous restez quelques jours à Patmos. La baie et la plage de Marathi sont très agréables [vue 360°] sinon les yachts ancrés. Il y a trois tavernes sur l’île, ainsi que quelques chambres à louer.
En face, Arki avec son minuscule port abrité entouré de quelques maisons blanches éparses, ses tavernes et quelques chambres à louer [vue 360°] est un également un petit bijou. Et c’est aussi pour les plages autour que l’on vient. Ne ratez pas Limnari, Kapsalimenos et Tiganakia, la dernière avec des eaux bleues claires, moitié sable et moitié galets totalement incroyables [vue 360°].

Kampos et la région nord

C’est au nord de Skala et vers l’est que sont les meilleurs plages de Patmos. La cote ouest plus sauvage est souvent et les plages chargées d’algues (et parfois de débris rejetés par la mer.  Si le temps est calme et que vous êtes motorisés vous pouvez toout de même aller jusque la baie de Lefkes [vue 360°] ou tout au nord jusque la plage et petit port de Livadi [vue 360°].
Kampos est un village qui a conservé un petit coté rural. Construit à l’origine pour les travailleurs laïcs du monastère, il est entouré de quelques fermes. On y trouve une classique place de village ou l’on peut prendre son café ou l’apéritifs et quelques tavernes qui vous changeront de celles de Skala ou de la Chora au retour de vos pérégrinations sur la côte nord. La plage au dessous est magnifique hors saison [vue 360°] mais peut vite devenir bruyante en été.
Au dela de Kampos et en continuant vers l’est, un trouve une succession de petites criques et l’assurance de la tranquilité pour celui qui veut se donner un peu de mal. Vagia est une petite baie avec une plage de galets bordée d’arbres et de roseaux [vue 360°] avec un bar de plage sympathique.  Deux criques [vue 360°] ensuite plus difficile d’accès (enfin il faut marcher un peu) et l’on arrive à Livadi Genaros, longue plage de sable ombragée.

Les chemins de la culture: découvrir Patmos en randonnant

Patmos possède un riche réseau de vieux sentiers pédestres, qui relient les villages, hameaux avec les monastères et anciens ermitages de l’île. 8 sentiers balisés et entretenus permettent de découvrir l’île  loin de la foule. Le plus court (1) vous emmène de la Chora à Skala (30 min), le parcours (8) vous permet de gagner le mont Profitis Ilias au départ de la Chora en 1h30, le plus long (7) au départ de Vagia vous permet de découvrir la péninsule au nord, ses sites archéologiques et une nature préservée (5h). Ces différents parcours sont indiqué sur la carte téléchargeable ici

Quelles sont les meilleures plages de Patmos?

A l’exception de quelques plages de sable, Patmos compte une majorité de plages de petits galets. C’est largement compensé par des eaux cristallines incroyables et la plupart du temps l’ombrage naturel de tamaris.

La plage de Meli [vue 360°] est (avec la plage de Chochlakas) l’une des plages les plus proche de Skala. C’est une plage sablonneuse bordée de tamaris et une taverne traditionnelle. En continuant sur la route pour Kampos, La plage d’Agriolivado en partie organisée et bordée de Tamaris [vue 360°est populaire pour ses bars de plage animés. La magnifique plage de Kampos, est une grande plage familiale [vue 360°] facile d’accès et très populaire avec plusieurs tavernes et des infrastructures touristiques. Idéale avec des enfants elle peut être un peu trop bruyante en été. En continuant vers l’est la plage de Geranos également connue sous le nom de Livadi est l’une des plages les plus pittoresques de l’île [vue 360°]. Un havre de paix face à un l’îlot et la chapelle d’Agios Georgios, que les plus audacieux pourront rejoindre à la nage.

Tout au nord, sur la côte est, la plage de Lampi est connue pour ses petits galets colorés (que chacun semble vouloir emporter avec lui). Une jolie plage, calme [vue 360°] avec des eaux translucides et ses petites tavernes traditionnelles. 

Au sud de la Chora, dans l’ombre du Kalikatsos se trouve la plage de Petra côté le plus exotique de cette côte. Les rochers alternent avec les galets tandis que les tamaris et les parasols en paille de la section organisée offrent beaucoup d’ombre. En allant vers le sud, vous trouverez également Plaki, une plage de galets, populaire auprès des nudistes.
La plage de Psili Ammos est la seule baie de sable véritable de l’île. Entourée de falaises et de collines, avec ses tamaris pour l’ombre et sa taverne pour déjeuner, c’est une magnifique plage (certainement la plus photographiée de Patmos) qui descends doucement mais qui peut être un peu agitée en fin d’après-midi. Accessible à pied depuis Diakofti ou en bateau taxi depuis Skala en saison. Bonne taverne.

PATMOS
  • Plages et activités sportives - 7/10
    7/10
  • Patrimoine historique et culturel - 9/10
    9/10
  • Villages et arrière pays - 8/10
    8/10
  • Authenticité - 7/10
    7/10
7.8/10
Envoi
L'avis des visiteurs du site
6.76/10 (56 votes)

Superficie: 34,1 km²  (63 km de littoral)
Longueur: 33km, largeur: xx,x km
Point culminant: Mont Profitis Ilias (270 m)
Environ 3 047 habitants (2011)
Deux ports principaux: xxx (XXX), xxx (XXX)
Un aéroport :xxx (XXX)

  • Mi juillet – Aegean Film Festival
  • 27 juillet – Fête d’Agios Panteleimon sur l’îlot de Hiliomodi (bateau à Skala)
  • 15 Août – Fête de la Panagia à dans la chapelle de Geranou au nord
  • 23 Aout – Fête de la Panagia sur la petite île d’Arki
  • Fin Aout / début Sept. – Festival de musique religieuse
  • Début Sept. Festival des dances et musiques traditionnelles de Patmos
  • 24 septembre – Fête Agia Thekla Os Apostolos sur l’îlot en face d’Agriolivadi

Vos photos de Patmos #hellenica

Comment aller à Patmos ?

Pas d’aéroport à Patmos et c’est une bénédiction pour l’île qui serait sinon envahie. Les aéroports les plus proches sont ceux de Samos, Kalymnos, Kos ou même Ikaria. Assurez vous d’avoir le temps de rejoindre le port si vous ne voulez pas passer une nuit sur place avant d’embarquer. Les traversées sont ensuite plus ou moins longue (les temps minimum sont indiqués): Samos (1h), Ikaria (1h55) Kalymnos (2h35), Kos (2h40)
En arrivant de France et à moins de trouver un vol direct pour Kos ou Kalymnos, vous devez donc transiter par Athènes en avion pour l’un de ces aéroports ou prendre le bateau pour une longue traversée. Depuis le port du Pirée la traversée prend entre 7h15 et 11h10. Si vous avez le temps, nous ne pouvons que vous encourager à le faire au moins une fois.

Patmos est également accessible depuis la plupart des îles du Dodécanèse: Arki (20 min), Lipsi (20 min), Leros (1h40) Agathonissi (1h55), Kalymnos (2h35), Kos (2h40), Symi (4h45) Rhodes (4h55), Nysiros (5h55), Tilos (6h), Karpathos (11h20), Kassos (13h50), Megisti (13h50)

Depuis les îles du nord de la mer Egée: Samos (1h), Fourni (1h20), Ikaria (1h55), Chios (9h45), Lesbos (12h)
Et depuis les Cyclades: Syros (4h40), Mykonos (4h50)

Les durées indiquées sont les plus courtes sur chaque trajet (source gtp.gr). Par ailleurs, certaines lignes peuvent ne pas être assurées hors saison

Ce qu’il ne faut pas rater à Patmos

  • Même si vous n’êtes pas porté sur la religion, il faut visiter la grotte de l’Apocalypse censée être le lieu où Jean auteur de l’un des quatre Évangiles, aurait rédigé l’Apocalypse. La grotte, classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO depuis 1999, est en contrebas de la Chora.
  • Embarquez au port de Skala pour une journée de découverte d’Arki et Marathi et les plages incroyables tout autour. Si vous êtes plusieurs, la location d’un bateau au port vous permettra d’éviter les tours qui passent à heures régulières.
  • Si vous le pouvez, venez pour Pâques qui ici plus qu’ailleurs est une expérience magique. Le jeudi matin à Chora, c’est la cérémonie de lavement des pieds des popes du monastère (Patmos est l’un des seuls endroits au monde ou ce rituel est encore célébré). Le vendredi saint c’est la procession des épitaphes et l’aspersion des femmes puis tous se retrouvent sur le port avec feux d’artifice. Enfin le dimanche toute l’île célèbre la résurrection et sur la place de Skala est organisé un grand banquet et un spectacle de danses folkloriques.
  • Faîtes un tour au domaine agro écologique de Patoinos à Petra qui développe un projet de réhabilitation de la viticulture à Patmos mais qui est également engagé dans la préservation des semences autochtones. L’occasion d’une dégustation de leur vins biodynamiques et de rencontrer les initiateurs du mouvement Slow Food à Patmos.
  • Faire la petite randonnée qui va de Skala à l’ancienne Acropolis pour le site archéologique mais aussi et surtout pour la vue.
  • La gastronomie et les spécialités typiques de Patmos. L’île est réputé pour ses fromages: la mizithra, la xynomyzithra, sont assez classique mais l’on trouve aussi le kalathoto (un fromage à pâte dure) et le touloumitri (épicé et poivré qui mûrit dans une peau de chèvre retournée) ainsi que la Tiropita Patmou, de petits chaussons au fromages local. On trouve également quelques plats traditionnels tout aussi délicieux. Les courgettes farcies de riz cuit dans la casserole ou la chèvre farcie cuite au four et servies avec des spaghettis recouvertes de fromage local râpé Lors traditionnelle des des mariages et des célébrations. En dessert, on trouve notamment une espèce de puddings frits aux noix et au miel ou des petites poires blanches en pâte d’amandes

La carte de Patmos

D'une île à l'autre
vous pourriez découvrir l'une de ces îles