Kasos,  paysages vierges, traditions vivantes et philoxénia

Kassos est l’une de ces îles typiquement grecque, celle que l’on visualise lorsqu’on imagine la véritable Grèce traditionnelle, intacte. C’est l’ile la plus au sud du Dodécanèse entre Karpathos, sa grande soeur, et la Crète à 48 km. Une ile lointaine et une ile marquée par son histoire et sa participation à la révolution grecque. Depuis 1824 et le massacre de près de 7000 habitants par les hommes de Mehmet Ali, alors gouverneur ottoman d’Egypte, l’ile est restée dépeuplée et en grande partie stérile.
Mais avec ses maisons au charme ancien dans des hameaux qui préservent leur authenticité, ses étendues lunaires parsemées d’oliviers centenaires, ses plages vierges, ses traditions vivantes et ses habitants chaleureux, Kasos reste l’une des dernière ile d’aventure et d’évasion. C’est l’un de nos coups de coeur.

Le meilleur de Kasos

Kasos est une ile à part. Une ile pauvre et une ile au rythme nonchalant. Ici on vient chercher le calme et la sérénité à l’image de la phrase d’accueil des insulaires « Na s evro » qui signifie « trouvez-vous ». Alors prenez le temps de découvrir les habitants, leurs fêtes traditionnelles au son du luth et de la lyre, profitez de votre ouzo, des plages exceptionnelles de l’île d’Armathia, et plongez vous dans la mode de vie authentique de Kasos.

Fry, Agia Marina et la côte nord de Kasos

Fry, le chef lieu de Kasos et le seul vrai port se tient sur la côte nord de l’ile adossé à une large vallée constituant a seule terre fertile, face à Karpathos. Ici peut de concession au tourisme (pas de distributeurs de billets), sinon quelques cafés et tavernes et Fry (prononcez free) est presque vide hors saison. Le principal attrait du village est le petit port de pèche de Bouka surplombé par la cathédrale d’Agios Spyridon (le patron de l’ile), un ancien havre de pirates avec ses petites maisons blanches et bleues et ses pécheurs qui réparent leurs filets sur la jetée. Un petit musée archéologique ouvert en saison dans une belle villa du 19ieme au dessus du port mérite la visite.
Agia Marina est le principal village de Kasos à 1,5km de Fry. C’est un joli village, essentiellement agricole, avec des allées pittoresques et deus petites églises qui sont au coeur des festivals qui se tiennent sur l’ile du 16 au 17 juillet et du 13 au 14 septembre.
A Panagia, on trouve l’église de Pera Panagia où le festival religieux le plus important de l’île a lieu le 15 août. C’est un ensemble de six chapelles pittoresques construites à proximité les unes des autres, offrant un exemple unique d’architecture byzantine.
Enfin, Poli, avec son château en ruine, est l’ancienne capitale de l’île. Construit sur une colline, il offre une vue magnifique sur les autres hameaux.

Il n’y a pas de vraies bonnes plage sur cette côte nord. La plus proche (15 minutes à pieds de Fry), à Emborios est une minuscule plage de sable rapidement bondée en saison et il faut continuer encore pour trouver quelques criques rocheuses plus isolées. A l’ouest, après l’aéroport (30 min à pieds), les criques de sable puis de galets autour d’Ammouda, sont de mon point de vue plus jolies. Mais les meilleurs plages sont sur les ilots d’Armathia et de Makronisi que l’on rejoint en bateaux pendant la saison depuis Fry. Armathia offre trois plages de sable blanc magnifiques et Makronisi une grande crique. Pensez à vous équipez (pour manger et boire mais aussi vous protéger du soleil), les deux ilots sont dépourvus de toute infrastructure touristiques.

Le top des choses à faire à Kasos

  • Si Kasos n’est pas une ile ou on se régale du matin au soir, il y a plusieurs spécialités qui méritent d’être goutées. Deux fromages locaux, l’Elaiki un fromage tendre à base de mizithra, et le Sitaka de chèvre mais aussi le kaouli, un type de beurre local. L’ile a aussi comme spécialités le boustia, des intestins d’agneau farcis avec de la viande et du riz; le paspara, un plat d’agneau farcis au riz et aux herbes; mais aussi le Pilaf de Kasos plein des arômes de l’Egypte toute proche.
Quelques liens utiles pour aller plus loin
Quelques chiffres

Superficie: 49 km² (66 km² avec les petits ilots), 59 km de littoral
Longueur: 17 km, largeur: 6 km
Point culminant: Mont Prionas (601 m)
Environ 1084 habitants (2011)
Un port: Agia Marina
Un petit aéroport: Kasos (KSJ)

Les principales fêtes
  • 3 jours après la Pâques Orthodoxe – Agios Georgios
  • 50 jours après la Pâques – Agia Triada
  • 17 juillet – Agia Marina
  • 15 aout – Panagia
  • 27 aout – Agios Fanourios
  • 1er septembre – Agios Mamas
  • 2 septembre – Festival de Kasos
  • 7 septembre – Panagia Ellerou
  • 14 septembre – Stavros
  • 26 octobre – Agios Dimitrios
  • 12 décembre – Agios Spyridonas

Les transports pour Kasos

Kasos se mérite. Peu d’option et des temps de transport en ferry qui peuvent décourager plus d’un. Heureusement Kasos dispose d’un petit aéroport desservi par un vol quotidien (sauf le dimanche) depuis Rhodes (1h20 en ATR) en saison. Un vol depuis Heraklion avec stop à Rhodes est également possible (2h50). L’aéroport de Kassos est également desservi depuis l’aéroport de Karpathos (20 min).

Mais Kasos est desservi en bateau depuis le le port du Pirée (16h05). Plus proches depuis les îles du Dodécanèse de Karpathos (1h15) et de Rhodes (7h45). Depuis les ports de Sitia (2h30) et d’Heraklion (5h55) en Crète. Et depuis les Cyclades: Anafi (4h40), Santorin (6h35) et Milos (10h45).

Les durées indiquées sont les plus courtes sur chaque trajet. Par ailleurs, certaines lignes peuvent ne pas être assurées hors saison.

D’UNE ÎLE À L’AUTRE.
VOUS POURRIEZ POURSUIVRE VOTRE VOYAGE SUR L'UNE DE CES ÎLES

Hey, ne partez pas comme ça !

Inscrivez vous pour recevoir une fois par mois maximum, un petit email avec nos dernières découvertes et coups de coeur sur la Grèce.

Merci pour votre inscription

Petit problème. Réessayez.