Symi, beauté grecque au charme divin

L’arrivée soleil couchant au port de Symi depuis Rhodes (moins d’une heure de traversée) est d’une beauté à couper le souffle et un souvenir inoubliable. Le petit port, entouré de parois abruptes et bordé de maisons néoclassiques aux couleurs pastels qui rappellent le riche passé de l’ile, est certainement l’un des plus beaux et les plus spectaculaires des iles grecques. Symi fut grace à la construction de bateaux et la pèche aux éponges l’une des iles les plus riches du Dodécanèse jusqu’au debut du 20ième siècle et il reste de cette époque ces grands maisons de maitres joliment réhabilitées, ce grand escalier de marbre qui monte vers la chora mais aussi une ambiance particulière, mélange de néo classicisme et de chic cosmopolite.

Le meilleur de Symi

Le village de Symi construit sur la côte nord formé du port naturel de Gialos et de la Chora qui le surplombe est un endroit idyllique particulièrement le soir quand les excursionnistes venus de Rhodes pour la journée quittent l’ile. Mais il faut s’aventurer au delà de la ville et partir randonner pour découvrir une ile qui a su conserver une forêt de genévriers et de chênes et un paysage parsemé de dizaines de petit monastères. A la pointe sud de l’ile, le monastère de Panormitis connu dans toute la Grèce est l’occasion de partir à la découverte de l’ile en bus par les terres ou en bateau par la cote. la côte magnifique propose de nombreuses plages de galets isolées accessibles par bateau-taxi en été et qui font toute la magie de Symi.

La ville de Symi: Gialos petit port de rêve et la chorio

Edifiée en amphithéâtre à flanc de colline, la cité symiote se compose d’une partie basse – Gialos (le port) – et d’une partie haute – Chorio (le vieux village) – reliés par la Kalistrata («le bon chemin», en grec) une large allée d’escaliers de marbre (375 marches) qui sillonnent entre les anciennes demeures de couleurs ocres, terracota, bleues ou mauves pastel et de petites églises construites à flanc de colline (un autre escalier, le Katarraktes part de l’ouest du port). Cette petite ville à l’architecture néoclassique italienne du XIXe siècle est avec Hydra l’une des seules iles en Grèce où l’architecture est contrôlée et protégée et le village est d’une harmonie et d’une beauté authentique.

Gialos voit défiler en Aout les excursionnistes débarqués pour une heure ou deux de Rhodes et qui envahissent les petites rues le matin et en début d’après midi à la recherche de souvenirs mais le soir venu, quand le chassé-croisé des ferries a cessé, Gialos retrouve son calme et son atmosphère nonchalante et chic. Les symiotes, les habitués, parfois quelques célébrités venues incognito et les yachtmen nombreux a s’amarrer ici se retrouvent alors dans les cafés et restaurants. Gialos s’étend au nord jusque l’anse de Charani, l’ancien chantier naval (après la grande horloge municipale de pierre qui date de 1881).
Surplombant le port, Horio, le vieux village, reste à l’écart de l’agitation touristique et nous recommandons de vous installer si vous n’êtes pas effrayé par l’ascension (on y monte également en taxi ou en bus).Au sommet, les vestiges du château des Chevaliers, en grande partie détruit lord de la dernière guerre, occupe l’emplacement de ancienne acropole de Symi. Au coeur des fortifications, l’église Kyra tou Kastrou, la Dame du Château, abritent de jolies icônes et offre une très belle vue sur Gialos, le Chorio et Pedi. Sur la colline vous pourrez également trouver les vestiges de 20 moulins à vent et une ancien tombe monument croit ont été érigés par le Spartes.

Panormitis et le reste de Symi

Les plages de Symi

Il n’y a pas de plage dans la ville de Symi et la seule plage accessible à pied est la baie de Nimborio à l’ouest de Gialos  (comptez 30 minutes de marche). Les autres plages nécessite de prendre l’un des taxi boats qui déversent essentiellement les plages de l’est, de louer une embarcations ou de marcher pour atteindre certaines des plus belles plages de l’ile.
Agia Marina, premier arrêt des bateaux taxi (on y accède également à pied depuis Pedi) est une minuscule plage construite le long d’une taverne. La plage avec son alignement de chaises longues est bondée en Août et pas toujours très agréable mais l’eau y est merveilleusement turquoise et un îlot à quelques brasses en font un endroit idéal si vous avez des enfants.  Agios Georgiou Dysalonas, la plus sauvage, est une crique uniquement accessible en bateau et sans taverne mais spectaculaire alors qu’elle est surplombé par la falaise (le soleil disparait en début d’après midi).
Nanou, une large baie, est probablement la plage la plus populaire avec sa petite forêt de cyprès et sa taverne ceinte d’un petit muret (à l’abri des chèvres!). Sans sable elle, comme Marathouda, moins fréquentée par les familles et moins bruyante.
Marathouda, dernier arrêt des bateaux taxis, est une large plage protégée avec une taverne et la aussi de nombreuses chèvres qui ne manqueront pas de venir fouiller dans votre sac.
La côte est compte également de très belles plages mais elles restent moins facilement accessibles et sont à l’exception de Toli encore peu développées.

Le top des choses à faire à Symi

  • Le Musée byzantin, avec les petits bateaux et les bouteilles jetées en ex-voto par les fidèles dans la mer pour qu’ils «voyagent» jusqu’à la porte de Panormitis, mais aussi une multitude d’objets sacrés ecclésiastiques.
  • Le kafenio Pahos, proche du pont de gialos, ouvert depuis la seconde guerre mondiale et toujours dans son jus avec ses chaises en bois et son charme désuet ou l’on passe le soir pour un café ou un ouzo [video]
  • Le musée d’Art populaire, qui présente des objets quotidiens utilisés par les habitants de l’île.
  • La pinède de Faneromeni, vers Marathounta.
  • Les baignades sur la plage de Nos, près de Charani, à Nimporio, Pedi, Toli, Faneromeni et Marathounta.
  • La balade en caïque ou en taxi de mer vers les plages d’Aï-Giorgis Dysalonas, Agios Vasileios, Fokospilia, Nanou, Agia Marina, Agios Aimilianos, et aux îles de Nimos (au nord) et de Sesklia (au sud).
  • PArtir en randonnée pour la forêt de la région Kourkouniotis, où ont été restaurés 11 pressoirs à vin sur les 120 jadis en fonction dans l’île, témoins d’une importante tradition viticole qui perdura jusqu’au XVIIIe s.
  • Le Musée naval, sur la place de Kampos à Gialos, consacrée à la pêche aux éponges, avec notamment la fameuse machine de plongée à pompe à air que les pêcheurs d’éponges de Symi furent les premiers à utiliser en 1863 est actuellement fermée pour travaux.
Quelques liens utiles pour aller plus loin
  • Visit Symi, le joli site de la jeune Maria Volonaki (en)
  • Les guides de randonnées pdf de Barry Hankey (en) 123
  • Symidreams, le blog de James Collins, auteur passionné de Symi (en).
  • Découvrez l’ile en photos
Quelques chiffres

Superficie: 58 km²  (85 km de littoral)
Longueur: 27km, largeur: 11km
Point culminant: Mont Vigla (616 m)
Environ 2590 habitants (2011)
Un port: Symi (SYM)
L’aéroport le plus proche: Rhodes

Les principales fêtes
  • De début juillet à début septembre -Festival de Symi avec de nombreux spectacles: concerts de musique classique, chants grecs, danse, projections de films, expositions de peintures d’artistes grecs et étrangers.
  • 27 juillet (saint Panteleimonas)
  • 6 août (Transfiguration)
  • 15 août
  • 24 août (Panagia tis Nimou)
  • 8 novembre (Taxiarques, archanges Michel et Gabriel) à Panormitis.

Comment aller à Symi ?

D’une île à l’autre
Mykonos, Grèce - Little Venice

Mykonos

La star jet set et trépidante des îles grecques

Andros – Vue sur le port

Andros

L’ile verte et artistique des Cyclades

Cyclades-Catamaran-Amorgos-19

Amorgos

Plongez dans le Grand Bleu

Hey, ne partez pas comme ça !

Inscrivez vous pour recevoir une fois par mois maximum, un petit email avec nos dernières découvertes et coups de coeur sur la Grèce.

Merci pour votre inscription

Petit problème. Réessayez.